LE RESTAURANT SCOLAIRE DE MALVILLE : SITE PILOTE DE LA LUTTE CONTRE LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE EN ESTUAIRE ET SILLON


Suite à la journée de sensibilisation de « la lut te contre le gaspillage alimentaire et pour l’alimentation durable », les élus de Malville ont désigné le restaurant scolaire Paul Cézanne comme étant site pilote sur le projet de lutte contre le gaspillage alimentaire et alimentation durable. Ce projet est porté par la SMCNA (Syndicat Mixte Centre Nord Atlantique).


Pour ce faire, l’équipe du restaurant scolaire a mis en place plusieurs outils dont le « gâchimètre » qui permet de mesurer le gaspillage du pain (rempli au bout de 5 semaines de repas ). Il s’agit d’une « armoire » à tiroirs (cf photo « gâchimètre ») dans laquelle les enfants déposent le pain non consommé de leur repas. Ce qui a permis de mesurer le réel effort d’anti-gaspillage des enfants, puisque sur 22 pains distribués lors du repas du midi, seulement un pain est jeté. (NB : le pain du gâchimètre est ensuite donné soit aux parents, soit aux particuliers qui en font la demande, soit à des fournisseurs bio).

Des bacs de récupération (retour des assiettes à la fin du repas) (cf photo « retours assiettes ») sont mis à disposition des enfants. Ils permettent également de mesurer visuellement les efforts d’anti-gaspillage puisque les bacs sont remplis par les enfants et jetés à la fin du repas (après pesée) !

À Malville, le retour des assiettes « gaspillées », par repas, est d’environ 15-20g. Au niveau national la mesure est d’environ 160g. Un vrai travail de sensibilisation à l’anti-gaspillage qui fonctionne auprès des jeunes Malvillois.

En cuisine, l’équipe du restaurant scolaire est également formée à la lutte contre le gaspillage alimentaire et à l’alimentation durable puisqu’un logiciel a été mis en place. Il permet d’évaluer « la grille des pesées ». Cette grille s’adapte en fonction des familles d’aliments (entrée, plat, dessert…). Grâce à ce graphique, l’équipe du restaurant scolaire peut visualiser ce qu’elle fabrique en trop (en fonction des aliments retrouvés dans les « bacs de récupération ») et ainsi adapter les repas en fonction de ce que les enfants jettent.

Cela permet de produire au plus juste en fonction de la consommation réelle. Ainsi, les quantités distribuées lors des repas sont adaptées. Les enfants peuvent se resservir une fois leurs assiettes vidées. De cette façon, les déchets sont réduits. Entre deux et trois fois par semaine, l’équipe du restaurant scolaire fabrique elle-même des gâteaux « maison » pour le goûter des enfants au périscolaire.

Des produits locaux

Philippe Maillard, le chef du restaurant scolaire, fait régulièrement appel aux producteurs locaux afin de favoriser le circuit court des aliments (Boulangerie Maison Truin (Malville), U-tile (Malville), la ferme de la Tomière (Fay-de-Bretagne), Association « De la Terre à l’assiet te » (Blain), la Ferme des Roches à Couëron, Manger bio 44 (Nantes), la Ferme des Friches blancs ( Bouvron), la Ferme du Champoulain (Besné).

« Être fourni par des producteurs locaux permet une réduction des déchets car ils récupèrent leurs emballages » se réjouit Philippe Maillard.

« La réduction du gaspillage alimentaire of fre une amélioration du budget ce qui me permet d’acheter plus de produits bio et locaux (de la viande bio et locale est proposée au menu du restaurant scolaire depuis septembre 2018) ». se félicite Philippe.

En images

 - JPEG - 577.3 ko  - JPEG - 932.7 ko Philippe Maillard présente un légume aux enfants - JPEG - 616.1 ko Présentation de divers légumes aux enfants - JPEG - 1.1 Mo Le gâchimètre - JPEG - 942.3 ko Bacs de récupération -entrées- - JPEG - 553.7 ko  - JPEG - 542.4 ko Bacs de récupération - JPEG - 1 Mo

1 | 2 |>


Haut de page

Infos pratiques

Sans titre